Marcel MARRON éditeur de cartes postales et Jeanne d’Arc

Posté par cartophilesloiret le 30 août 2012

 

Les sigles de Marcel Marron sont connus: un marronnier enrubanné dans un cercle ou un M accolé à une feuille de marronnier. Il avait de multiples activités mais il était surtout libraire, éditeur de cartes postales et statuaire à Orléans. Sa maison principale se trouvait 11 rue Jeanne d’Arc.

Toute sa vie est consacrée à faire connaître Orléans et sa région et surtout Jeanne d’Arc. Il se disait « éditeur johannique » et a publié de nombreuses cartes postales où figure la Pucelle d’Orléans.

Marcel MARRON éditeur de cartes postales et Jeanne d’Arc dans Cartophilie La-vie-de-Jeanne-dArc

 (Document Elise Le Port)

Ci-dessus : extrait d’un dépliant « La vie de Jeanne d’Arc » illustrée d’après les bas-reliefs de Vital-Dubray – 24 cartes postales artistiques. Marcel Marron y propose aussi  « Pour la Propagande » : Timbre-poste gravé, médaille de la Bienheureuse Jeanne d’Arc, panneaux muraux « Les sublimes paroles de Jeanne d’Arc », etc.


Statue-de-Jeanne-dArc-par-Desvergnes dans Cartophilie

Statue de Jeanne d’Arc par Desvergnes conservée dans la tour Saint-Paul à Orléans

Quant à sa fonction de statuaire, on retrouve ses statues Jeanne d’Arc de Charles DESVERGNES dans beaucoup d’églises du Loiret : Orléans, Montargis, Cléry, Meung-sur-Loire, Boynes, Chaingy, Loury et de France en plusieurs variantes (exemples : Auch, N.D. de Paris,  Marseille, Trouville, Beauvais, Colombey-les-deux-Eglises…).

« Jeanne d’Arc en cartes postales »

Exposition présentée à la 33e Bourse cartophile et Vieux papiers 

Dimanche 9 décembre 2012

salle des fêtes de Saint-Denis-en-Val

 - Edition de brochures –

 - Cartes postales – souvenir -

Publié dans Cartophilie | Pas de Commentaire »

Les scieurs de long

Posté par cartophilesloiret le 26 août 2012

 Les scieurs de long dans Metiers d'hier scieur-1t

Dure besogne que celle des scieurs de long ! Ils travaillaient le plus souvent sur place en forêt par équipe de deux ou parfois à trois. En ce cas, l’un équarrissait les arbres abattus et marquait, avec un cordeau frotté au noir de fumée ou imprégné de teinture rouge, les traits que la scie devait suivre. Les deux autres manœuvraient la grande scie pour débiter des planches ou plateaux… La bille de bois, marquée et équarrie sur deux faces, était ensuite hissée et maintenue par un chaînage sur le chevalet  encore appelé « chèvre », « chantier » ou « mouton ». L’un des hommes montait sur la bille travaillant à reculons, et c’était lui qui était chargé de guider la scie pour lui faire suivre bien droit les tracés. Ce scieur s’appelait le « chevrier ». L’autre homme resté à terre (« le renard ») tirait sur la scie puis, à la remontée, la dégageait légèrement pour qu’elle remonte sans résistance.

scieur-2t dans Metiers d'hier

 

L’outil principal qu’ils tiraient ainsi à tour de rôle, chacun à un bout, était une longue scie, la « niargue » (ou bannière), montée dans un cadre de bois long d’environ 5 pieds (soit 1m65) qui portait une lame très large en son milieu. A une extrémité, le tendeur lui donnait la raideur voulue. Elle allait et venait de haut en bas et de bas en haut, montait et descendait en attaquant le bois de ses dents très aiguës, toujours bien affûtées tandis que la sciure s’éparpillait à terre. Il était trop fatiguant de scier en remontant et les dents étaient conçues, en crochets tournés vers le bas pour ne scier qu’à la descente. Pour faire du bon travail, il faut du bon matériel. Aussi, la scie devait être souvent remise en état, aiguisée et « avoyée ». La voie ( chemin  ou « désalignement » des dents) était donnée au « tourne à gauche ».

scieur-3t

 

Au fur et à mesure, les planches étaient entassées à plat, les unes sur les autres, séparées par un tasseau et lorsque la dernière tombait, la bille se trouvait reconstituée presque dans sa forme première.

scieur-4t

 

La durée du travail était conditionnée par celle du jour. Dès l’aube, la « niargue » commençait sa chanson et quand l’ombre arrivait, les scieurs qui ne voyaient plus le trait, empoignaient le passe-partout et coupaient les billes de longueur. Depuis longtemps, les scies à ruban ont remplacé ces vigoureux compagnons de la forêt.

M.R.

 

 

Publié dans Metiers d'hier | Pas de Commentaire »

Londres 2012

Posté par cartophilesloiret le 21 août 2012

Londres 2012 dans Cartophilie C%C3%A9r%C3%A9monie-douverture-Londres-2012-2t

 

Les jeux olympiques de Londres qui viennent de se terminer nous ont procuré de belles émotions. A l’image d’Usain Bolt, certains athlètes vont devenir des légendes, toutefois, il faut imaginer les heures d’entraînement, les contraintes, les sacrifices de ces sportifs pour arriver à toutes ces performances le jour de la compétition.

Natation-4x100m-Lefert-Agniel-Leveaux-Gilot dans Cartophilie

 

Mais, il y a ces sportifs, moins médiatisés et, pourtant, tout autant admirables, qui vont participer aux XIVe Jeux paralympiques d’été de 2012, à Londres, du 29 août au 9 septembre 2012.

Quelque 4 200 athlètes sont attendus à ces jeux, soit 250 de plus qu’aux Jeux de Pékin en 2008 et représenteront 165 pays.

Dès 1948, Un médecin neurologue anglais, Sir Ludwig Guttmann, eut l’idée d’organiser les premiers jeux mondiaux des chaises roulantes et des amputés destinés à la réhabilitation des vétérans et victimes de la Seconde Guerre mondiale devenus paraplégiques.

En 1960, ces 9e jeux eurent lieu à Rome, une semaine après les Jeux olympiques d’été de 1960, et sont considérés comme les premiers Jeux paralympiques. Ils ont regroupé 400 athlètes venant de 23 pays. Les Jeux paralympiques d’hiver ont eu lieu pour la première fois en Suède, en 1976.

Pour supporter nos athlètes, il faudra rechercher TV8 Mont Blanc (diffusée gratuitement sur les réseaux ADSL, câble et satellite, y compris Fransat et Canalsat) qui retransmettra plus de 77 heures de direct sur 11 disciplines. Cette chaîne régionale a déjà couvert les Jeux paralympiques d’hiver de Turin en 2006 et de Vancouver en 2010. France 2 consacrera un magazine dédié aux Jeux paralympiques.

Alain-Mimoun-Melbourne-1956-t

 

Amis sportifs et collectionneurs, il existe de belles cartes postales sur les jeux olympiques.

Rendez-vous le 29 août et ….

ALLEZ LES BLEUS, ALLEZ LES BLEUS…

M%C3%A9dailles-Londres-2012-t

 

 

 

 

Publié dans Cartophilie | Pas de Commentaire »

Coup de chaud à Villesavin, dimanche 19 août, pour les chiens attelés et les cartophiles de service.

Posté par cartophilesloiret le 20 août 2012

Coup de chaud à Villesavin, dimanche 19 août, pour les chiens attelés et les cartophiles de service. dans Nos rencontres Villesavin-attelage-t

L’attelage de Chien d’Hervé Guérin devant le château de Villesavin.

Les chiens attelés du Concours organisé par nos amis de l’association des Voitures à chiens du Pays de Chambord sont des compétiteurs. Ils effectuent leur parcours par tous les temps, l’an dernier sous la pluie, cette année par une chaleur écrasante.

Les maîtres chiens, accompagnateurs et participants divers subissent le même sort, y compris les cartophiles présents dans un stand surchauffé. 

 

Villesavin-t dans Nos rencontres

A la boutique du Cercle : Brigitte, Micheline.

Résumons en quelques mots : grosse chaleur mais petite assistance et petite recette pour la boutique du Cercle. Toutefois, ce fut un rendez-vous important pour l’avancée des futures éditions et la préparation de l’exposition de la Bourse du 9 décembre avec

Christophe, Brigitte,Claude, Jacqueline T., André et Jacqueline R., Micheline et Muguette qui se sont accordé une petite pause fraîcheur.

Villesavin-pause-fra%C3%AEcheur-t

La boutique en pause fraîcheur

M.R.  (et photos de Christophe Schweyer)

 

 

Publié dans Nos rencontres | Pas de Commentaire »

Le dimanche 5 août 2012, le stand du Cercle des Cartophiles du Loiret était présent, à la Bourse multicollections de Jargeau, organisée par l’Amicale Philatélique Gergolienne, dans la salle polyvalente, rue de l’Echo.

Posté par cartophilesloiret le 15 août 2012

 

Bonne ambiance et quelques découvertes intéressantes pour les membres du Cercle qui ont eu la bonne idée de venir se « multicollectionner ».

A noter l’exposition de CP Jeanne d’Arc en deux parties : la première, très documentée sur « Jargeau et Jeanne d’Arc » présentée par Bernard Dupuis et la deuxième plus générale avec toutefois une surprenante Jeanne d’Arc de Saint-Jean-de-la Ruelle sculptée par un artiste italien, carte postale que Claude Couroux avait réservée pour cette expo !

Le dimanche 5 août 2012, le stand du Cercle des Cartophiles du Loiret était présent, à la Bourse multicollections de Jargeau, organisée par l’Amicale Philatélique Gergolienne, dans la  salle polyvalente, rue de l’Echo.  dans Nos rencontres Jargeau-F%C3%AAtes-de-Jeanne-dArc-Fanfare-de-Darvoy-t

 

Merci aux fidèles piliers de la boutique, Monique, Micheline, Jacqueline, André, Claude, Jean, qui, comme d’habitude, ont porté la bonne parole cartophile et assumé les problèmes techniques (transport, montage et démontage).

M.R. (également de service ! )

Publié dans Nos rencontres | Pas de Commentaire »

Rendez-vous le dimanche 19 août au château de Villesavin avec les « Voitures à chiens du Pays de Chambord » et le Cercle des Cartophiles du Loiret.

Posté par cartophilesloiret le 8 août 2012

 

Dimanche 19 août 2012, l’Amicale du Chien de Recherche du Pays de Chambord organise son troisième concours national d’attelage canin au château de Villesavin et, comme l’an dernier, invite le Cercle des Cartophiles du Loiret à s’installer avec sa boutique, près du terrain de compétition, derrière le château.

Le château de Villesavin construit entre 1527 et 1537, est une belle demeure Renaissance aux élégantes proportions. Il conserve quelques belles curiosités : une vasque en marbre de Carrare dans la cour d’honneur et un colombier à échelle tournante et aux 1 500 alvéoles est aussi un élément rare… Le château de Villesavin se démarque par son Musée du mariage, et 1500 objets retraçant l’histoire du mariage depuis 1840. Les visiteurs peuvent également admirer une collection de voitures hippomobiles et de voitures d’enfants.

 Rendez-vous le dimanche 19 août au château de Villesavin avec les

                                                 Château de Villesavin – Un attelage hippomobile.

Amis des chiens et des cartes postales, venez nombreux !


Publié dans Nos rencontres | Pas de Commentaire »

Il y a 100 ans : Naissance de l’Abbé Pierre le 5 août 1912

Posté par cartophilesloiret le 5 août 2012

 

Il y a 100 ans : Naissance de l'Abbé Pierre le 5 août 1912 dans Cartophilie Abb%C3%A9-Pierre-3t

Cinquième de huit enfants, Henri Grouès (Abbé Pierre) est né à Lyon, dans le 4e arrondissement, le 5 août 1912, dans une famille bourgeoise aisée et pieuse de négociants en soie. Il passe son enfance à Irigny, une commune de la banlieue de Lyon.

Irigny-t dans Cartophilie

Il prononce ses vœux en 1931 et est ordonné prêtre le 24 août 1938. Au début de la seconde guerre mondiale, il est mobilisé comme sous-officier. Il participe ensuite à la création de maquis dans le massif du Vercors et de la Chartreuse. Ses actions dans la résistance lui valent la Croix de guerre avec palme à la Libération. En 1946, il est élu député de Meurthe-et-Moselle jusqu’en 1951.

Abb%C3%A9-Pierre-2t

Il fonde le mouvement Emmaüs en 1949 à Neuilly-Plaisance. Il se fait connaître au cours de l’hiver très froid de 1954 en lançant, sur Radio-Luxembourg, un appel radio en faveur des sans-abri qui deviendra célèbre.

Il consacre sa vie au Mouvement Emmaüs qui se développe ensuite rapidement dans le monde entier.

L’abbé Pierre meurt le lundi 22 janvier 2007, à Paris. Il était âgé de 94 ans.

 

Abb%C3%A9-Pierre-t

Il existe de nombreuses cartes postales de l’Abbé Pierre, pourquoi ne pas commencer une collection de ce personnage ou d’autres personnages célèbres ?

 

Publié dans Cartophilie | 2 Commentaires »

 

ASSOCIATION BIPOLAIRE PROVE... |
LIONS CLUB EMBRUN VAL DE DU... |
Mission Tanzanie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Boyardville , La Perrotine ...
| Le Pas Sage
| Construire à côté