• Accueil
  • > Archives pour novembre 2011

METIER D’HIER : LE TANNEUR

Posté par cartophilesloiret le 26 novembre 2011

 

 

Au début de ce siècle, l’Orléanais qui possède des matières tannantes avec les écorces de chênes provenant de ses bois, avec des peaux issues de ses troupeaux, compte naturellement beaucoup de tanneries et de mégisseries. Tanner une peau consiste à enlever l’humidité et la graisse  qu’elle contient, à rendre ses tissus plus compactes et à augmenter la force de ses fibres.

<a title= »Hebergeur d'image

 

Le tannage comprend un grand nombre d’opérations : les peaux sont ramollies, foulées dans l’eau (dessaignage) nettoyées et étirées au couteau rond sur un chevalet (craminage), puis épilées (ébourrage). Après plusieurs jours dans une série de bains, les peaux sont remises sur le chevalet pour être ébourrées, écharnées, queurcées (frottées avec une pierre à aiguiser appelée « queurse »).  On passe ensuite au travail de rivière.

<a title= »Hebergeur d'image

 

Les peaux nettoyées sont mises en fosses, dernière opération qui constitue le tannage proprement dit. Elle se pratique dans des cuves étanches pouvant contenir 50 à 60 peaux. On dispose alternativement une couche de tan et une couche de cuirs puis on place sur le tout un lit épais de tannée qu’on appelle chapeau. Au sortir des fosses, les cuirs sont rincés, brossés, portés au séchoir où on les suspend à des perches et des crochets. Leur dessiccation doit être lente, aussi l’opère-t-on à l’ombre  et à l’abri des courants d’air. Toutes ces préparations, jadis faites entièrement à la main, sont rendues plus rapides par l’usage de machines pour les lavages, foulages, ébourrages, etc.. Par les anciens procédés, il fallait traditionnellement dix-huit mois à deux ans pour un tannage à l’écorce de chêne pur.

<a title= »Hebergeur d'image

 

Véritable industrie au cours du XIXe siècle,  la tannerie de notre région s’installe à Orléans, Montargis, Vendôme, Meung-sur-Loire…

<a title= »Hebergeur d'image

Ainsi, dans cette dernière commune, on  compte 14 Maîtres-tanneurs en 1800 mais il n’en reste plus que trois en 1900 et une seule firme existe encore en 1950. Spécialisées dans le cuir de semelles sérieusement concurrencé par des produits de remplacement, les tanneries orléanaises se maintiendront quelque temps avec des produits de qualité traités à l’écorce de chêne. Elles ont aujourd’hui pratiquement disparu.

M.R.

 

Publié dans Metiers d'hier | Pas de Commentaire »

Huguette Sainson a posé son crayon

Posté par cartophilesloiret le 21 novembre 2011

 

Dessinatrice et graphiste de grand talent, Huguette Sainson, originaire de Sologne, suit les cours de l’Ecole des Beaux-Arts d’Orléans. Elle crée son atelier et produit de nombreux sigles, affiches, dépliants, etc…

cpfloralies.jpg

 Carte postale officielle des Floralies Internationales à Orléans en 1967 dessinée par Huguette SAINSON.

En 1967, les Floralies Internationales d’Orléans lui ouvrent le chemin de la création d’un timbre et elle réalise ensuite plus de 350 projets de timbres pour la France mais aussi pour Andorre, Monaco, les Territoires d’Outre-Mer et l’Afrique. En 1975, elle reçoit le Grand Prix des 13 Nations Africaines et Malgaches.

Membre du Cercle des Cartophiles du Loiret, elle a dessiné quatre cartes postales souvenirs pour le Cercle :

  • 5e bourse, le 5 décembre 1984  « Attelage à chien »
  • 10e bourse, le 10 décembre 1989  « Facteur rural »
  • 20e bourse, le 12 décembre 1999  « 20 ans »
  • 29e bourse, le 14 décembre 2008  à l’occasion de la sortie du répertoire Sainson

En 2008, à l’initiative de son président, Olivier Bourdeau, le Cercle des Cartophiles du Loiret lui rend hommage en éditant un répertoire d’illustrations artistiques de timbres-poste, cartes postales et enveloppes soit 750 documents réalisés de 1959 à 2008.

 

rpertoiredillustrationsartistiquesdehuguettesainson.jpg

Ce répertoire est en vente à la « boutique » du Cercle au prix de 25 euros

« L’Image est une façon magique de communiquer », c’est la dédicace qu’a inscrite Huguette Sainson, le 14 décembre 2008, sur mon répertoire. Elle a définitivement posé son crayon.

A travers toutes ses créations, il nous reste son immense talent !

FN

 

 

 

Publié dans Cartophilie | Pas de Commentaire »

« L’histoire des salles de cinéma à Orléans »

Posté par cartophilesloiret le 18 novembre 2011

 

Hebergeur d'image

 

Dès le début de la vulgarisation du cinéma, des salles orléanaises proposent des films : Le Grand Café, place du Martroi, l’Alhambra, puis Royal, boulevard Rocheplatte, Le Casino puis Appolo, Kursall, Américan–Palace, ABC, rue de la Gare, Parisiana-Ciné puis Forum, rue de Bourgogne, l’Artistic, boulevard Alexandre Martin, … autant de noms connus évoqués par Brigitte SURIER, cinéphile et Jacky SURIER, membre du Cercle des Cartophiles du Loiret et passionné d’histoire locale.

Cette causerie à l’initiative de HPTL (Histoire, Patrimoine et Traditions Locales de Saint-Denis-en-Val) se déroulera le jeudi 24 novembre 2011, à 20 heures, à la salle des Fêtes de Saint-Denis-en-Val. Entrée libre.

 

 

Publié dans Nos rencontres | Pas de Commentaire »

Exposition à Vienne-en-Val

Posté par cartophilesloiret le 16 novembre 2011

 

Upload images

 

La Société Archéologique et Historique de Vienne-en Val organise une exposition intitulée « Quelques aspects de la vie agricole et pastorale de jadis à Vienne en Val » au Centre Culturel de la Maugerie, 39, route de Jargeau à Vienne-en-Val.

L’exposition sera ouverte au public le samedi 19 et le dimanche 20 novembre 2011 de 10h à 12h et de 14h à 17h. Entrée gratuite.

 

 

Publié dans Nos rencontres | Pas de Commentaire »

Le 20 novembre 2011 : Réunion d’échanges du Cercle des Cartophiles du Loiret

Posté par cartophilesloiret le 10 novembre 2011

 

echanges5.jpg

 

Les membres du Cercle des Cartophiles du Loiret sont invités à une rencontre avec échanges de cartes postales le 20 novembre 2011, à la salle de la Gaîté de Saint-Denis-en-Val, de 9 h 30 à 12 h. N’oubliez pas votre “boutique”.

 

 

Publié dans Nos rencontres | Pas de Commentaire »

Elle est revenue ! ou « Le retour de la Joconde ».

Posté par cartophilesloiret le 7 novembre 2011

 

A partir de 10 heures, le 4 janvier 1914, le public pouvait à nouveau admirer au Louvre, dans le salon carré, la Joconde de Léonard de Vinci, revenue après deux ans et demi d’absence. Celle-ci n’était pas due à une longue restauration, non plus qu’à une interminable exposition itinérante: le 21 août 1911, jour de fermeture du musée, le tableau le plus célèbre du monde avait été décroché de sa cimaise et volé.
La police avait suivi toutes les pistes, portant successivement ses soupçons sur deux étudiants allemands, un forçat évadé de Guyane, de riches collectionneurs américains, un Belge excentrique… Guillaume Apollinaire, soupçonné un moment, avait été écroué à la Santé, et Pablo Picasso aurait vécu dans la terreur d’une arrestation.

 

Upload images

 Carte postale   « Pour animer mon cadre vide j’ai pris le train le plus rapide ».

Coup de théâtre en novembre 1913 : le voleur apporte à Florence, «par patriotisme», ce chef-d’oeuvre de l’art italien, le propose à un antiquaire et se fait arrêter. Vincenzo Peruggia, peintre en bâtiment, avait pu conserver en toute tranquillité, dans sa chambre d’ouvrier, l’introuvable Joconde, enfermée dans un coffre en bois blanc qu’il avait fabriqué «pour la protéger de l’humidité», dira-t-il….                                            Le 31 décembre 1913, à 14h35, Mona Lisa retrouvait Paris, gare de Lyon, dans une boîte de noyer verni, dans une folle affluence.

 

Upload images

Autre interprétation du retour de la Joconde.
Carte postale : Léonard ramenant sa Joconde. Dessin Y.Polli.

Il s’agit, bien entendu, de Léonard de Vinci peintre auteur du célèbre tableau.
La toile était miraculeusement intacte. Elle déchaîna la curiosité et, les premiers jours, une foule de 20 000 personnes défila sans s’arrêter devant le chef-d’oeuvre revenu : «Avançons, Messieurs Dames, avançons !»…
L’aventure se terminait bien  et la cartophilie pouvait s’enrichir de nouvelles cartes postales appropriées. Nous en publions quelques unes.

 

Upload images

Avant le retour :
En 1912, « elle » apparaît  dans le défilé de mardi –gras et cavalcades.
Ainsi, elle est  en balade dans le Loiret à Lorris  à la mascarade du 11 mars 1912.
La jeune personne qui la personnifie est  Marthe GRIVIOT.
(carte photo)

 

Elle revient en passant par Orléans !

 Upload images

(Carte photo)

Mi-Carême Orléans 1913 « Elle l’a le Sourire » Char du livre, tiré par deux ânes.

Ch. GLORIAN Photo
14 rue du Pressoir Neuf Orléans.


 

Upload images

 

(Carte postale) Orléans 1914 – Fêtes de la Mi-Carême. Char de la Joconde .

« L’impôt sur la REVENUE ». Photo JOSEPH. Orléans.

Muguette Rigaud

 

Publié dans Cartophilie | Pas de Commentaire »

L’ARBRE EN CARTES POSTALES PUBLICITAIRES

Posté par cartophilesloiret le 2 novembre 2011

 

Le thème de l’arbre permet de réunir une collection intéressante de cartes postales gratuites.
Quelques exemples pris parmi 800 cartes :

- Matisse et l’arbre. Depuis l’arbre peint dans des paysages des années 1910 jusqu’aux immenses platanes dessinées au large pinceau vers 1950, Matisse aime les arbres pour leur rythme, leur construction dans l’espace…

 

Upload images

EXPO Musée départemental Matisse Le Cateau-Cambrésis.

 

- Des trognes sur  une cart’com :

Hebergeur d'image

Exposition Serge DOCEUL – Regards d’artiste
Hippodrome de la Loire
13 – 28 octobre 2007

 

- Cet été, la nature aussi doit s’arrêter de fumer.

Upload images

Cart’Blanche.
Chaque été, des centaines de milliers d’hectares de forêts flambent. Alors, cet été, soyons vigilants et aidons la nature à arrêter de fumer. Conception Nicolas Faux. Photo : Marc Bardi.

 

- En juillet 2007, Cart’Com lance l’opération « Dessine un arbre et participe au Défi pour la Terre ».
Une vingtaine de personnalités du monde politique, artistique et sportifs, ambassadrices du Défi ont dessiné leur arbre qui sera revendu aux enchères et tiré en édition limitée au profit des actions d’éducation à l’environnement de la Fondation Nicolas Hulot. Vincent Moscato Chroniqueur, Merwam Rim Chanteur, Arthur, présentateur/Producteur,  Kent, Artiste Chanteur, Astrid Veillon Comédienne, Marc Veyrat Cuisinier, Stéphanie de Monaco  SAS La princesse de Monaco, Enzo Enzo Chanteuse, Jamel Debbouze Comédien Humoriste, Dimitri Yachvili Rugbyman, Lysa Ansaldi Chanteuse Roi Soleil, Stéphanie Loire Présentatrice TV, Rufus Comédien, Joachim Garraud DJ, Emmanuel Moire Chanteur, Fabien Pelous Rugbyman, Tom Novembre Comédien Musicien, Eric Serra Musicien, Estelle Lefébure Mannequin Comédienne, Nicolas Vanier Explorateur, Lorie Chanteuse,
Kamel Ouali Chorégraphe, Maud Fontenoy Navigatrice, Christophe Maé Chanteur, Nicolas Hulot, Président FNH.

 

Upload images

Stéphanie de Monaco

 

Upload images

Christophe Maé

 

Upload images

 Nicolas Hulot

 

Micheline HAYOT

Article à paraître dans le Carto 117 de décembre 2011

 

Publié dans Cartophilie | Pas de Commentaire »

 

ASSOCIATION BIPOLAIRE PROVE... |
LIONS CLUB EMBRUN VAL DE DU... |
Mission Tanzanie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Boyardville , La Perrotine ...
| Le Pas Sage
| Construire à côté