Il y a 100 ans : L’incendie de Dangeau du 14 août 1911

Posté par cartophilesloiret le 14 août 2011

 

Gilbert VERRIER nous communique textes et cartes postales parus après le terrible incendie qui ravagea un hameau de Dangeau en Eure-et-Loir.

Copie des articles parus dans le journal « LE PATRIOTE DE CHATEAUDUN » :

Jeudi 17 août 1911 –Terrible Incendie à Dangeau

Lundi dernier, vers midi et demi, alors que sous l’écrasante chaleur que nous subissons la plus grande parie de la population essentiellement agricole de Dangeau faisait la sieste, un cri d’alarme retentit : Au feu ! Au feu !… En un clin d’œil tout le monde fut debout. Déjà, en effet, les flammes dévoraient une meule de grains appartenant à M. Choiseau et édifiée dans le faubourg de Gavillet, à proximité des habitations. Activé par un vent assez violent trouvant un élément dans l’atmosphère elle-même, surchauffée par l’implacable soleil, le feu se communiqua avec une rapidité inouïe à d’autres meules situées non loin de là.

Les Secours - Une fumée intense, une véritable pluie d’étincelles, couvrirent tout le village ; malgré l’éclatante lumière solaire, la lueur rougeâtre de l’immense brasier s’aperçut à 20 kilomètres à la ronde. De toutes parts des secours affluèrent. Outre tous les habitants de la commune, les pompes particulières de MM. Prévost, de Dangeau ; ,Boulay, de Brétigny ;  Chevreau, de Villeneuve, arrivèrent bientôt, dans un ordre que nous ne garantissons pas, mais tous animés d’un même dévouement, les sapeurs-pompiers des communes suivantes : Dangeau, Trizay-lès-Bonneval, Alluyes, Gohory, Montboissier, Mézières-au-Perche, Vieuvicq, Saint-Avit-les-Guespières, Yèvres, Brou, Bullou, Lanneray, Logron, Bonneval, Illiers, etc… D’autres encore sont peut-être venus, qu’ils nous excusent si notre plume les oublie bien involontairement ; nous serons heureux de rappeler leur présence, s’il y a lieu.
Cependant le sinistre gagne du terrain, il s’est étendu aux habitations du village et c’est de quinze maisons à la fois que crépitent et se tordent les flammes. Des torrents d’eau, que fournit à profusion la rivière l’Ozanne, qui coule non loin de là, ne suffisent pas atténuer l’immense foyer.
Les habitants s’emploient à arracher au feu tout ce qu’ils peuvent sauver. Les champs qui environnent les maisons incendiées présentent l’aspect d’un campement bouleversé, où des meubles, du linge voisinent avec des machines agricoles, des bestiaux, des volailles….
Les gendarmes de Brou assurent le service d’ordre. M. Lamirault, le sympathique maire de Dangeau, se prodigue au milieu de ses administrés qu’il réconforte et encourage ; il est assisté de MM. Hacault, maire de Brou ; Texier, conseiller d’arrondissement de Châteaudun ; Salmon, conseiller d’arrondissement de Brou.

Les Sinistrés - Enfin, vers quatre heures du soir, la part du feu est faite et pour ce qui reste du village, tout danger est conjuré.
Mais quel désastre ! Vingt-quatre ménages sont détruits ! Ces personnes éprouvées ont vu disparaître leurs maisons, leurs granges, remises, étables, écuries, mobiliers, récoltes, matériel  agricole, etc.

 

incendiedangeau11t.jpg   incendiedangeau10t.jpg   incendiedangeau6t.jpg

incendiedangeau5t.jpg          incendiedangeau1t.jpg

 

Article extrait du Carto n° 115 de juin 2011

Laisser un commentaire

 

ASSOCIATION BIPOLAIRE PROVE... |
LIONS CLUB EMBRUN VAL DE DU... |
Mission Tanzanie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Boyardville , La Perrotine ...
| Le Pas Sage
| Construire à côté