• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 10 août 2011

METIERS D’HIER : L’EPICIER

Posté par cartophilesloiret le 10 août 2011

 

« Epicerie, mercerie, rouennerie »… inscrit au-dessus de la devanture voulait dire que l’on y vendait de tout, y compris des tissus, des robes, des bas, des chaussons, des sabots, des casseroles, du pétrole, de la charcuterie et aussi quelquefois, en dépôt, du pain, les journaux… Tout cela servi avec les nouvelles du pays ! Tous les habitants du village, les femmes en particulier se rencontraient en faisant leurs commissions, chez ces commerçants polyvalents installés en plein cœur du bourg.

Upload images

Quand on poussait la porte de la boutique, c’était presque toujours l’épicière qui vous accueillait pour vous servir, l’épicier exerçant souvent un métier de complément : cafetier ou bourrelier, sabotier, perruquier, cordonnier, quincaillier, dans un atelier contigu. A l’épicerie du village, magasin universel, on trouvait ce qui était nécessaire à la vie quotidienne.

Upload images

L’épicerie était reconnaissable par les panonceaux émaillés placés sur les volets ou sur la façade : « Bouillon Kub » ou « Liebig » et surtout ceux des marques de chocolat « Ménier » ou « Guérin-Boutron »  sans oublier Poulain le chocolat de Blois et Saintoin d’Orléans. Toutes ces fabriques alimentaires offraient des cartes postales et des images en particulier dans les tablettes de chocolat.

Upload images

C’était aussi l’heureux temps des tickets-primes qui permettaient de s’offrir des cadeaux : service à café,  mouchoirs,  tableaux, lampes.  A l’intérieur, les bocaux de confiserie voisinaient avec les paquets de vermicelle et de tapioca, les boites de harengs saurs, les fromages au foin, le beurre en motte que l’on détaillait en quart et en livre en le coupant au fil à beurre…

Upload images

L’épicier effectuait une tournée dans les hameaux avec une voiture tirée par un cheval. Il passait une fois par semaine et pour aider ses clientes à ne pas oublier d’acheter, il offrait généralement sa marchandise en récitant  toujours la même phrase : … « de la lessive, du savon, des allumettes, des sardines, du beurre, des épingles à linge, du sucre, du café, de la chicorée, du vermicelle, de l’huile, du vinaigre, du sel, du poivre, etc ».

M.R.

 

Publié dans Metiers d'hier | Pas de Commentaire »

 

ASSOCIATION BIPOLAIRE PROVE... |
LIONS CLUB EMBRUN VAL DE DU... |
Mission Tanzanie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Boyardville , La Perrotine ...
| Le Pas Sage
| Construire à côté