METIER D’HIER : LE DISTILLATEUR

Posté par cartophilesloiret le 10 juin 2011

 

bouilleur3t.jpg           bouilleur2t.jpg          bouilleur1t.jpg

La distillation est l’opération par laquelle, sous l’action de la chaleur,  on transforme les liquides en vapeurs d’alcool, vapeurs qui vont ensuite se condenser par refroidissement.

Dans notre région, le distillateur ou bouilleur de cru  se nommait autrefois « brûleux » ou « berlucheux ». Avec son alambic, il fabrique l’eau de vie, appelée plus communément : goutte, gniole (ou berluche). L’atelier public, nom officiel de son  lieu de travail, est autorisé par les mairies et contrôlé par l’administration des impôts.

Quand la saison des vendanges est terminée, pressurée, l’ouverture de l’alambic est  annoncée par le garde champêtre. Les récoltants arrivent en carriole avec  leurs baquets ou « gueules – bées » remplis de marc à  brûler ; certains utilisent simplement  une brouette. L’alambic se compose de trois parties essentielles, la chaudière qu’il faut alimenter avec des briquettes de charbon, le chapiteau et le réfrigérant. La distillation  dure environ neuf heures : six  pour une première opération donnant « le flegme », distillé à nouveau pendant trois heures, pour obtenir  un alcool à 50°. Vers 1920, apparaissent les colonnes de rectification qui produisent directement cette dose.
Les fruits, prunes, poires, pommes, les lies de vin se distillent également et la saison du brûlage dure tout l’hiver. Chaque récoltant bénéficie d’un droit qui se limite à vingt litres à 50e et le reste est noté par le distillateur sur son livre de régie et déclaré aux contributions indirectes. La chauffe terminée, chaque récoltant, muni du laissez-passer obligatoire,  emporte son  eau de vie dans une bonbonne ou dans un petit tonneau. L’alcool produit va, pour une faible partie à la consommation, le reste à la rectification. Les résidus servent d’engrais à l’agriculture.

Avec un alambic ambulant, monté sur roues, le distillateur se déplace aussi, par périodes, dans des zones de production vinicole ou arboricole importante.  Ce métier est encore exercé dans quelques ateliers publics.

M.R.

 

Laisser un commentaire

 

ASSOCIATION BIPOLAIRE PROVE... |
LIONS CLUB EMBRUN VAL DE DU... |
Mission Tanzanie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Boyardville , La Perrotine ...
| Le Pas Sage
| Construire à côté